Un as et ses avions : Charles Nungesser

 :: ATELIER  :: Maquettes

Aller en bas

Un as et ses avions : Charles Nungesser

Message  BIFFIN le Mar 28 Nov 2017 - 10:57

Un as et ses avions :  Charles Nungesser

Charles Nungesser  (1892-1927)



Né à Paris dans le 10e arrondissement il passe son enfance à Valencienne dont sa mère est originaire.
A 15 ans il part pour l'Amérique du Sud où il exerce divers métiers et commence à piloter. Il revient en France peu avant le début de la guerre.

Engagé au 2e régiment de hussards il commence la guerre de façon tonitruante en capturant une automobile allemande "Mors" qu'il ramène dans nos ligne  après avoir tué 4 officiers prussiens . Cet exploit luis vaut le surnom de "Hussard de la Mors", une citation à l'ordre de l'Armée et la médaille militaire, 10 jours après le déclenchement des hostilités !  
Il demande à être versé dans l'aviation et rejoint l'escadrille VB 6, équipée de bombardiers Voisin III. Il y effectue 53 missions de bombardement, ne négligeant pas d'engager les avions ennemis qu'il rencontre et remportant une première victoire contre un Albatros allemand le 30 juillet 1915.
Il est alors muté dans l'escadrille de chasse N165 qui vole sur Nieuport 11 (dit "bébé Nieuport" du fait de sa petite taille).
Il termine la guerre avec 43 victoires confirmées (et 11 probables), ce qui fait de lui le 3 as français , derrière Fonck et Guynemer.
Ce palmarès a été obtenu malgré de longues périodes de convalescence à la suite de nombreuses et graves blessures reçues au cours d'accidents de vol ou de voiture ou en combat aérien.
Surnommé "l'Indestructible" il eut par exemple le palais enfoncé par le manche à balai et des fractures multiples après le crash de son appareil le 29 janvier 1915. Il repris sa place dès le 29 mars, marchant sur des béquilles et devant être hissé pour monter à bord ou s'extraire de son avion. Du 2 au 4 avril il abattait néanmoins 3 avions allemands. Ou encore la mâchoire fracturée et le genou déboîté, en 1916 au dessus de Verdun.
Il faut dire que le style de pilotage de Nungesser était impulsif, "rentre dedans", fonçant d'abord et voyant ensuite, à l'opposé par exemple de celui de Fonck, froid, méticuleux et calculateur, qui se targuait de ne jamais avoir ramené son appareil au terrain avec un impact de balle.
C'est sans doute du fait de ses nombreuses blessures que, par défi, Nungesser choisit comme insigne personnel un pique noir décoré d'un cercueil, d'une tête de mort, de tibias croisés et de deux chandeliers. De plus cette symbolique rappelait son surnom de "Hussard de la Mors".

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Les bandes tricolores ont une autre histoire : En mai 1917 Nungesser dut abattre un appareil britannique qui l'avait pris pour cible par erreur et de façon dangereuse. Ne voulant pas qu'une telle méprise se renouvelle, il fit peindre ces bandes qui l'identifiaient sans peine.

La suite fut moins heureuse.

Après la guerre il fonda une école de pilotage (qui fut un échec) à Orly puis partit, à l'invitation de l'American Legion, faire des exhibitions aériennes à Cuba et aux Etats Unis.
Des combats aériens y étaient reconstitués, "à l'américaine".
Il se maria aux Etats-Unis en juillet 1923 (mais divorça en 1926) et participa au tournage d'un film muet intitulé "The ski raider" où il jouait son propre rôle. Ce film sortit en avril 1925 mais fut perdu. Par contre le Nieuport 10 et le Hanriot amenés de France et utilisés pour le tournage existent toujours.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
tournage du film

Nungesser mourut le 09 mai 1927,alors qu'en compagnie de l'aviateur François Coli et à bord du monomoteur  Levasseur LV8 "l'oiseau blanc", il tentait la première traversée de l'Atlantique nord dans le sens est-ouest (contre les vents dominants).
Leur trace fut perdue au large de Terre Neuve et leur avion ne fut jamais retrouvé.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
l'oiseau blanc


Différentes hypothèses, plus ou moins fantaisistes, furent avancées pour expliquer cette disparition et des recherches sont toujours en cours (prochaine campagne prévue en 2018). La première traversée est-ouest  de l'Atlantique (mais sud) fut réussie par Coste et Lebrix le 15 octobre 1927à bord d'un  Breguet CR 19 baptisé "Nungesser et Coli" en hommage aux aviateurs disparus.
Enfin Coste et Bellonte réussirent la traversée nord le sur le "Point d'interrogation" le 02 septembre 1930.

Charles Nungesser était titulaire de
.   La Légion d’honneur (officier)
.   La Médaille militaire
.   La Croix de Guerre avec vingt-huit palmes et deux étoiles (!)
.   La Military Cross (Royaume-Uni)*
.   L’Ordre de Léopold et la Croix de guerre 1914-1918 belges
.   La Distinguished Service Cross (États-Unis)
.   la Croix de Michel le Brave (Roumanie)
.   la Croix de la Bravoure (Serbie).
.   l'Ordre de Danilo Ier, chevalier (Monténégro)
.   l'Ordre de l'Étoile de Karageorge, chevalier avec glaives (Serbie)

* obtenue le 4 septembre 1916 pour avoir secouru et sauvé un avion d'observation britannique attaqué par 4 chasseurs allemands.



Nieuport 17
Escadrille N65 ; été 1916
Maquette Eduard au 1/72e


Ce chasseur apparu sur le front en mars 1916 est un développement du Nieuport 11 conçu par Gustave Delage. C'est le meilleur de la série des avions Nieuport.
Comme le Nieuport 11 il s'agit non pas d'un biplan mis d'un sesquiplan, la surface des ailes inférieures étant la moitié de celle des ailes supérieures.
Appareil très maniable et rapide (mais fragile, de nombreuses ruptures d'aile survenant en piqué prononcé),  il permit aux alliés de reconquérir la maîtrise de l'air au dessus de Verdun.
De nombreux as français mais également anglais l'utilisèrent avec profit. Il fut aussi mis en service dans les aviations belge, italienne et américaine.
Il fut copié par les Allemands, impressionnés par ses qualités de vol, sous forme du Siemens-Schukert D1.  Ils copièrent également son moteur rotatif Le Rhône avec leur moteur Oberursel.
Il était armé par une mitrailleuse synchronisée Vickers sur le capot et parfois par une Lewis au dessus du plan supérieur (pour recharger cette dernière il fallait se mettre debout en contrôlant le manche à balai avec les genoux...).
Certains appareils (comme ici) avaient une casserole d'hélice qui améliorait un peu l'aérodynamisme mais gênait le refroidissement du moteur.
Il fut remplacé à partir de l'été 1917 par le Spad VII. Le Nieuport 17 fut construit à plus de 4000 exemplaires.
Seul le capot moteur est métallique. Le fuselage et les ailes sont entoilés et recouverts d'un enduit gris argenté.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

SPAD XIII
Escadrille SPA65 (GC.1-3) ;  septembre 1918
Maquette Eduard au 1/72e


Sans doute le chasseur le plus fameux de la Première Guerre Mondiale, c'est la version améliorée, plus rapide (350 km/h en piqué), plus solide et mieux armée du SPAD VII.
Oeuvre de Louis Béchereau, ingénieur en chef chez SPAD, il remplaça sur le front les SPAD VII et les NIEUPORT 17 à partir de mai-juin  1917.
Bien des pilotes qualifiés furent réticent à abandonner leur Nieuport 17, beaucoup plus maniable mais une fois leur techniques de combat adaptées à cet appareil, ils apprécièrent grandement sa vitesse ascensionnelle remarquable, sa robustesse et son aptitude aux piqués.  
Il était mu par un moteur Hispano-Suiza de 200 CV entraînant pour certains exemplaires (comme celui-ci) une hélice Eclair, conçue par Marcel Bloch.
Son armement constitué de deux mitrailleuses Vickers synchronisées sur le capot lui conférait une bonne puissance de feu.
A la fin de la guerre 764 appareils de ce type étaient en service dans plus de 80 escadrilles.
Il fut adopté par les Britanniques, les Italiens, les Américains, les Belges et les Russes.
Bien qu'assez difficile à piloter (décrochage très brutal à basse vitesse) et avec un moteur qui connu beaucoup de soucis de jeunesse, il est considéré avec le Sopwith Camel anglais comme le meilleur chasseur de la guerre. Il ne fut dépassé que par le Fokker D VII allemand, plus maniable, dans les tout derniers moments du conflit.
8472 exemplaires furent construits.
Après la guerre certains furent exportés en Roumanie, en Pologne, en Tchécoslovaquie et au Japon.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
le haubanage a été un peu abimé sur les deux avions. Il y a peine 1,5 cm entre les deux ailes...

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Dernière édition par BIFFIN le Mer 29 Nov 2017 - 15:58, édité 1 fois
avatar
BIFFIN

Messages : 1118
Date d'inscription : 18/01/2016
Age : 61
Localisation : Deuil-La Barre (95)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un as et ses avions : Charles Nungesser

Message  Invité le Mar 28 Nov 2017 - 16:05

Salut Marc.
Bravo pour ces beaux avions.
Merci pour les historiques.
Bon après-midi et à plus tard.
Jacques.
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un as et ses avions : Charles Nungesser

Message  Borodino le Mar 28 Nov 2017 - 18:55

Le Nieuport est particulièrement réussi.
Le montage comme la peinture, même si le spad n’est pas en reste, je suis émerveillé par le Nieuport.
Le travail des haubans est impressionnant, quand on connaît les difficultés, on apprécie d’autant plus.
Un grand bravo.

Les avions de cette période sont une source inépuisable pour tout les passionnés.

____________________________________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
Borodino

Messages : 2253
Date d'inscription : 13/05/2016
Age : 45
Localisation : Albi

https://unsoixantedouze.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un as et ses avions : Charles Nungesser

Message  stephane42 le Mar 28 Nov 2017 - 19:23

Je ne suis absolument pas dans les dioramas sur l'aviation mais c'est un super reportage très intéressant sur deux superbes maquettes!
Une question: comment as tu fait le blason sur l'avion? peinture ou décalque que tu as fait toi même?
Stéphane
avatar
stephane42

Messages : 355
Date d'inscription : 19/11/2012
Localisation : loire (42)

http://dioramasfigurines1-72e.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un as et ses avions : Charles Nungesser

Message  titi le Mar 28 Nov 2017 - 21:36

Superbe réalisation! :-)

____________________________________________
The coffee tastes better when the latrines are dug downstream from the camp. U.S. Army field regulation. 1861
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
titi

Messages : 6100
Date d'inscription : 27/01/2012
Age : 99
Localisation : Bretagne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un as et ses avions : Charles Nungesser

Message  Roundabout le Mar 28 Nov 2017 - 22:09

Magnifique sujet, bravo Marc !

____________________________________________
Des troupes ? Où voulez-vous que j'en prenne ? Voulez-vous que j'en fasse ?
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
Roundabout

Messages : 13570
Date d'inscription : 20/01/2014
Age : 51
Localisation : VEXIN FRANÇAIS (95)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un as et ses avions : Charles Nungesser

Message  saturnin le Mer 29 Nov 2017 - 14:00

très belles réalisations ,je suis toujours admiratif des haubans
bravo et merci pour les infos
avatar
saturnin

Messages : 653
Date d'inscription : 12/06/2015
Age : 71
Localisation : les avignon

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un as et ses avions : Charles Nungesser

Message  BIFFIN le Mer 29 Nov 2017 - 16:15

Merci à vous tous pour vos appréciations.
Pour répondre à vos questions ou remarques il s'agit bien de décalcomanies, je n'ai pas le pinceau assez sûr pour peindre ces insignes à main levée. Je rappelle brièvement la technique : une couche de vernis brillant, on applique le décalc si besoin avec un assouplissant, si la surface de pose a des reliefs, puis une couche de vernis mat et enfin reprise délicate au cutter au niveau des lignes de structures quand elles sont en creux.
Pour les haubans ma technique est très empirique, personnelle, compliquée et pas du tout au point.
J'utilise du fil gris tendu sur un cadre (en l'occurrence une vieille machine à haubans Heller (Titi connait) et j'enduis les fils avec un vernis pour les rigidifier (un reste de vitrifiant à parquet...).
Résultat bien moins bon qu'avec du fil à pêche collé à la cyano (mais là il faut percer l'aile sup, tendre le fil coller et araser au cutter puis peindre) ; je l'ai fait pour mes avions WW2 (le haubanage y est bien plus simple).

Donc technique à oublier formellement mais il n'y a pas de raisons que je ne fasse pas profiter les autres de mes incompétences .Very Happy
avatar
BIFFIN

Messages : 1118
Date d'inscription : 18/01/2016
Age : 61
Localisation : Deuil-La Barre (95)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un as et ses avions : Charles Nungesser

Message  Borodino le Mer 29 Nov 2017 - 17:17

BIFFIN a écrit:
Donc technique à oublier formellement mais il n'y a pas de raisons que je ne fasse pas profiter les autres de mes incompétences .Very Happy

Si on pouvait tous être aussi « incompétent » que toi on ferais tous de belles maquettes d’avion.

____________________________________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
Borodino

Messages : 2253
Date d'inscription : 13/05/2016
Age : 45
Localisation : Albi

https://unsoixantedouze.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un as et ses avions : Charles Nungesser

Message  stephane42 le Mer 29 Nov 2017 - 21:08

Merci pour tes réponses ! Wink
avatar
stephane42

Messages : 355
Date d'inscription : 19/11/2012
Localisation : loire (42)

http://dioramasfigurines1-72e.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un as et ses avions : Charles Nungesser

Message  BIFFIN le Jeu 30 Nov 2017 - 8:13

Borodino a écrit:
BIFFIN a écrit:
Donc technique à oublier formellement mais il n'y a pas de raisons que je ne fasse pas profiter les autres de mes incompétences .Very Happy

Si on pouvait tous être aussi « incompétent » que toi on ferais tous de belles maquettes d’avion.

Merci Stéphane et Borodino.
Non franchement c'est une méthode "expérimentale" qui n'est pas à retenir. Il suffit de voir les maquettes présentées dans les revues de modèlisme aéro pour s'en convaincre.
C'est vrai que ces minuscules avions de la première guerre mondiale rendent bien et sont gratifiants à monter et peindre. Il m'en reste quelques uns à présenter.
avatar
BIFFIN

Messages : 1118
Date d'inscription : 18/01/2016
Age : 61
Localisation : Deuil-La Barre (95)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un as et ses avions : Charles Nungesser

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 :: ATELIER  :: Maquettes

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum