Le kilomètre zéro

Aller en bas

Le kilomètre zéro

Message  BIFFIN le Mer 25 Juil 2018 - 21:37

Le Km zéro
Ayant passé en juillet 15 jours dans un superbe gîte rural à Bettlach, à l'extrême sud de l'Alsace, nous avons fait pas mal de randonnées dont une qui passait par le "Km zéro". Pour moi le Km 0 c'est celui du chemin des douaniers et il se situe à Cancale. Mais il s'agit là de tout autre chose...

Cette belle région du Sundgau a été de 1871 à 1919 au bord d'une triple frontière entre la France, l'Allemagne et la Suisse.

En août 1914 les Français tentèrent de reconquérir la plaine d'Alsace, pour des raisons plus et affectives que stratégiques (le Rhin faisant obstacle au développement d'une offensive en Allemagne). Le 6 août les 19.00 hommes du 7eCA (général Bonneau puis général Pau) furent lancés sur un font de 24 km, vers Altkirch, Mulhouse et Thann.  Altkirch resta entre nos mains mais si Mulhouse fut prise dès le 8 août, elle fut perdue le 10, reprise le 19 et définitivement reperdue le 24.
Du fait du recul du 7e CA le général Thévenet,  commandant la place de Belfort, risquant de se retrouver isolé à l'extrême droite de notre dispositif, porta sa ligne de défense à l'est du village de Pfetterhouse, sur la vallée de la rivière Largue. Il s'appuyait au sud sur le saillant de Porrentruy, à l'extrémité ouest de la Confédération Helvétique (neutre) et particulièrement sur une extension en forme de doigt pointant vers le N-E, large de seulement 1000 m : le Largin .
Pfetterhouse, qui avait été explorée par une patrouille de notre 18e Dragons dès le 7 août, se retrouva dans le "no man's land" jusqu'au 24 septembre, date à laquelle une compagnie de douaniers français y pris ses quartiers.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Carte de la frontière de 1871 à 1914 (en rose foncé)

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Carte des lieux décrits


Après la bataille des frontières, la bataille de la Marne, la course à la mer le front se stabilisa le long d'une ligne continue de tranchées courant sur d'Ostende au bord de la mer du Nord au Largin. La borne frontière n° 111 entre la suisse et l'Allemagne devint le "Km 0" de cette ligne.

Cette borne porte gravée sur une de ses faces l'ours du canton de Berne (aujourd'hui canton du Jura) et sur l'autre les lettres RF martelées par dessus  les insignes allemands.

Le front fut calme dans ce secteur tout au long de la guerre pour des raisons diplomatiques évidentes.  Néanmoins l'armée Suisse monta la garde tout au long du conflit pour empêcher que l'une des deux armées ennemies essaye de déborder l'autre par le territoire helvétique. La planification d'ouvrages défensifs fut décidée au déclenchement des hostilités et leur exécution eut effectivement lieu entre 1915 et 1917. Une ligne défensive dite "ligne S"  fut aménagée et vit passer par rotation la quasi totalité des 300.000 hommes de l'armée suisse au cours de la guerre.
Par ailleurs des discussions eurent lieu dès avant 1914 entre l'état-major suisse et ses homologues allemand et austro-hongrois, les Suisses se méfiant de l'esprit (outrageusement) offensif de notre école de guerre à cette époque. Pareillement des contacts secrets entre Français et Suisses eurent lieu à Berne et à Paris en 1917 pour parer à une éventuelle attaque allemande vers Lyon et l'Italie.

Voici une photo de cette fameuse borne frontière n° 111 qui devint la borne du Km 0 (prise sur un portable, je n'ai pas encore acheté de nouvel appareil photo).

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Elle se situe dans une clairière, le long de la rivière, où on trouve encore plusieurs ouvrages bétonnés allemands dont un emplacement pour un canon-pistolet à l'extrémité sud, prenant la clairière en enfilade.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


De l'autre côté de la rivière (que l'on franchit aujourd'hui par une passerelle en bois) on voit la ferme du Largin qui fut le lieu de juteux trafics de contrebande ainsi qu'un poste d'observation suisse en bois, reconstruit récemment à l'identique par le génie suisse.
Côté français il n'y avait en première ligne que des tranchées. En 1918 fut construit un peu en arrière un blockhaus soigneusement construit, vite nommé "la villa Agathe" qui abritait un poste de commandement. C'est l'ouvrage défensif le plus au sud du front français.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] la ferme du Largin

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] la casemate suisse en bois, reconstruite à l'identique


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] la passerelle sur la Largue construite récemment par le génie suisse. Au fond, la clairière.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] la rivière la Largue

Ces 4 photos sont de Stéphane Dubronel.

Voila une petite évocation de la première guerre mondiale.
avatar
BIFFIN

Messages : 1171
Date d'inscription : 18/01/2016
Age : 62
Localisation : Deuil-La Barre (95)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le kilomètre zéro

Message  Borodino le Mer 25 Juil 2018 - 23:48

Merci pour ce petit reportage où l'on apprend plein de chose bien intéressantes.
Les Suisses s'en sont toujours très bien sortie !

____________________________________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
Borodino

Messages : 2450
Date d'inscription : 13/05/2016
Age : 46
Localisation : Albi

https://unsoixantedouze.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le kilomètre zéro

Message  Roundabout le Jeu 26 Juil 2018 - 9:06

Très intéressant particulièrement lorsqu'on apprend que la neutralité Suisse fut menacée et par les Français et par les Allemands !

____________________________________________
Des troupes ? Où voulez-vous que j'en prenne ? Voulez-vous que j'en fasse ?
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
Roundabout

Messages : 14264
Date d'inscription : 20/01/2014
Age : 51
Localisation : VEXIN FRANÇAIS (95)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le kilomètre zéro

Message  BIFFIN le Jeu 26 Juil 2018 - 11:49

Merci à tous les deux. Les Suisses s’en sont effectivement bien sortis pendant les deux guerres mondiales.
Si on ne peut pas leur reprocher d’avoir pu et su mettre leur territoire et leur population à l’abris de ces conflits, leur neutralité si hautement brandie a toujours penché du côté du vainqueur du moment et ne les a pas empêché de faire des affaires très fructueuses et pas toujours très morales pendant les deux guerres. Ainsi en 14-18 la modeste gare de Porrentruy, ville principale du saillant du même nom, est devenue brutalement la 4e du pays en trafic marchandise… Et je ne parle pas de la seconde guerre pendant laquelle les lingots d’or ont été bien mieux accueillis que les réfugiés.
Outre le risque d’une attaque en bonne forme par un état voisin, celui du passage en force de troupes en retraite a été un sujet de préoccupation pour les forces armées suisses. Elles avaient en mémoire le passage (pacifique) en Suisse de l’armée de Bourbaki en 1871 et celui du 45e corps d armée français en 1940. Le risque a été grand à la fin de la 2e GM à partir des derniers réduits de résistance allemande dans les Alpes.

A lire : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

A noter une erreur de ma part dans la légende de la 1e carte : le trait rose foncé est la frontière linguistique entre français et allemand. Les territoires en couleur sont ceux annexés par Bismarck.
avatar
BIFFIN

Messages : 1171
Date d'inscription : 18/01/2016
Age : 62
Localisation : Deuil-La Barre (95)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le kilomètre zéro

Message  Borodino le Jeu 26 Juil 2018 - 12:41

Ils avaient pourtant l’air bien belliqueux
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


____________________________________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
Borodino

Messages : 2450
Date d'inscription : 13/05/2016
Age : 46
Localisation : Albi

https://unsoixantedouze.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le kilomètre zéro

Message  BIFFIN le Jeu 26 Juil 2018 - 16:49

Bien vu !!! A l'aspect c'est certainement un suisse allemand .Very Happy
Mais l'armée suisse n'est pas une plaisanterie ! Rappelons nous la bataille de Nancy contre Charles le Téméraire, Marignan, les régiments suisses de l'Empire...
Et l'exemple le la neutralité belge de 1914 violée sans vergogne par les Allemands a dû les stimuler pour se mettre en état de se défendre. Il est vrai que par ailleurs leur territoire est plus propice à la défensive que celui de la Belgique.
avatar
BIFFIN

Messages : 1171
Date d'inscription : 18/01/2016
Age : 62
Localisation : Deuil-La Barre (95)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le kilomètre zéro

Message  lopez le Jeu 26 Juil 2018 - 20:14

Bonsoir Biffin,
merci de ces quelques photos, vive les vacances où le bronzage est intelligent.
Philippe.

lopez

Messages : 1136
Date d'inscription : 29/03/2014
Age : 52
Localisation : LYON 69

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le kilomètre zéro

Message  titi le Jeu 26 Juil 2018 - 21:43

Merci pour le reportage. Les allemands ont eu des plans pour envahir la Suisse en 1940, mais Hitler a estimé que rant sue la guerre n'était pas terminée, elle était bien plus utile en tant que pays neutre... Le général Suisse Henri Guisan, s'attendait en 1939 (voir pour certains espérait) une offensive alliée à travers la Suisse pour envahir l'Allemagne... Option qui lui semblait la meilleure stratégiquement.

____________________________________________
The coffee tastes better when the latrines are dug downstream from the camp. U.S. Army field regulation. 1861
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
titi

Messages : 6158
Date d'inscription : 27/01/2012
Age : 99
Localisation : Bretagne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le kilomètre zéro

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum