Partagez
Aller en bas
BIFFIN
BIFFIN
Messages : 1343
Date d'inscription : 18/01/2016
Age : 62
Localisation : Deuil-La Barre (95)
<

Bataille d'Hannut (12 au 14 mai 1940)

le Dim 23 Déc 2018 - 16:20
Bataille d'Hannut , combat de Marilles
Dans la soirée du 12 mai , à Marilles, une contre-attaque du 1e escadron du 1e régiment de cuirassiers (pelotons des lieutenant Finat-Duclos et sous-lieutenant Spangenberger) dégage le 2e bataillon du 11e régiment  de dragons portés et permet son repli. Les chars allemands sont arrêtés mais la plupart des  Somua sont détruits dans cet affrontement.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



Les bâtiments sont réalisés en carton bristol sur lequel est collé une photo de mur de briques  ou de toit en tuiles, mis à l'échelle avant impression. Les tuiles ont été mises en relief par pression d'une pointe mousse sur le revers du papier posé sur une gomme.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


                                                                                 
Ils ne représentent pas exactement le village de Marilles, je n'ai pas trouvé de photos de ce village lors des combats qui y eurent lieu. Je me suis inspiré de photos du bourg de Jandrain, situé à proximité immédiate et qui doit lui ressembler fort.                                                                                                
J'espère que nos nombreux addicts belges retrouveront dans cette scénette un peu de l'atmosphère des villages du sud de leur pays.

Les figurines sont les dragons portés des "armées oubliées".
La charrette et les deux blessés sous le porche proviennent du kit produit par le forum . Les blessés ont été retravaillés au cutter et à la lime pour pouvoir figurer (de loin et dans l'ombre) des dragons de 1940.
Il me manque les conducteurs des chars, a moitié sortis de leur tourelle et un dragon qui porte un blessé sur ses épaules. Le conducteur du premier char sera en discussion avec le lieutenant de dragon qui lui indique du  doigt les positions ennemies et le dragon qui porte le blessé sera entre les deux bâtiments. C'est à lui que le soldat accroupi à l'angle de la ferme fait signe qu'il peut avancer.
J'attends que ces figurines soient de nouveau disponibles auprès des "Armées oubliées".
Les chars sont des Somua S35 de chez Heller et un Panzer II de chez Italeri. Ils ont été achetés chez Cherbourg-maquettes (service impeccable, contact téléphonique aimable , le responsable passe le bonjour aux addicts).                                                                                                                                                          
Les Somua ont été un peu améliorés :                                                                                                                                    
-ouverture de la trappe de tourelle (elle bascule et glisse en bas et en avant ; le chef de char s'assoit sur la face extérieure de la trappe)                                                                           -des garde-boues ont été tordus.                                                                                                                                          
-des traces d'impact ont été creusés par endroit (d'après lecture des témoignages la solidité du blindage des chars français leur permettait d'encaisser de multiples coups et les traces de ces impacts étaient nombreux)                                                                                                                                                          
-une chaîne a été rajoutée à l'arrière du 2e char.                                                                                                                  
-et surtout la bâche accrochée à l'arrière a été refaite, la pièce Heller, complètement ratée, ressemblant à une espèce de bidon.                                                                                       La peinture des chars n'a pas été vieillie, nous n'en sommes qu'au 2e jour des combats. J'ai juste rajouté  des traces d'échappement et de la boue sur les chenilles et les bas de caisse.                                                                                                                                                                  
Le Panzer  a été laissé tel quel mais la figurine qui l'accompagne a été entièrement modifiée dans sa position . Son calot a été remplacé par le béret noir qui coiffait les tankistes allemands en 40.                
Même remarque que pour les Somua quant à la peinture.                                                                            
Pour les chenilles, celles des Somua sont assez sommaires, elles ressemblent plutôt à des chenilles de B1. Mais elles ont été faciles à coller en les maintenant avec un serre-pièces. Par contre les chenilles Italeri ont résisté à toutes les colles et j'ai dû en fixer les extrémités au moyen d'un fil de pêche en nylon passé en surjet au travers des trous de la chenille puis par application de colle au néoprène.  
A propos de la décoration des chars français il semble qu'il n'y ait pas eu de schéma standard de camouflage et il est très difficile de trouver des références précises, la quasi totalité des documents d'époque étant en noir et blanc. Tout au plus il apparait qu'au 1e Cuir. les lignes de camouflage étaient plutôt horizontales et au contraire plus verticales au 2e Cuir. Mais ce n'est qu'une tendance. Les couleurs sont donc de mon seul arbitraire. La numérotation reste plausible, le 5 a d'ailleurs été détruit à Jordoigne, à 4 km à l'ouest de Marilles.                                                                                                          
A noter que la recherche de photos de Somua en 1940 (par exemple sur le site "chars français",  absolument remarquable) est particulièrement déprimante :  95% des clichés ont été pris par les Allemands et montrent des chars abandonnés ou détruits, à côté souvent  desquels plastronnent complaisamment des doryphores...

La bataille d'Hannut

Elle opposa du 12 au 14 mai 1940 le corps de cavalerie français du général Prioux (environ 21.000 hommes et 660 chars et automitrailleuses) au XVIe Panzer-Korps du général  Hoepner( 26.000 et 780).
Les 2e et 3e divisions légères mécaniques constituaient le fer de lance du corps de cavalerie. Constituées de troupes d'active (2e DLM) ou en majorité de réservistes  de la cavalerie encadrés par des officiers d'active (3e DLM), leur équipement en matériel était un des plus modernes et des meilleurs de l'armée française.
Si les effectifs des protagonistes sont grossièrement comparables,  les  Allemands disposaient de 50 chars lourds Panzer IV et surtout ils bénéficiaient de l'appui aérien du VIIIe Fliegerkorps, soit au total environ 450 avions, chasseurs, bombardiers , bombardiers en piqué et avions de reconnaissance. Cet appui aérien manqua totalement côté français.

En application de la manoeuvre Dyle-Breda qui prévoyait de se porter au devant des troupes allemandes en cas d'invasion de la Belgique et des Pays Bas, le corps de cavalerie traversa dès le 10 mai à partir de 10 heures toute la Belgique depuis  Valencienne et Maubeuge  jusqu'à la frontière avec les Pays Bas, devant Maastricht, frontière atteinte au soir du même jour .                                                              
Sa mission consistait à arrêter ou freiner l'assaut du XVIe PK pour laisser le temps à l'infanterie de la 1e armée française (général Blanchard) de s'installer sur la ligne de défense  Dyle-Gembloux afin de barrer la fameuse "trouée de Gembloux".                                                                                                                                                        
Les Allemands ayant réussi d'emblée à fixer la 2 DLM sur ses positions, tout le choc de la ruée des Panzer porta sur la 3e DLM.                                                                                                      
Celle ci était composée essentiellement du 11e régiment de dragons portés (8 bataillons sur camions Laffly et 3 escadrons dotés au total de 63 chars Hotchkiss H35 et H39), des 1e et 2e régiments de cuirassiers (avec 87 Somua S35 et Hotchkiss H39 chacun) et du 12e régiment de cuirassiers, régiment de découverte (47 automitrailleuses Panhard AMD 35) appuyés par le 76e régiment d'artillerie tout terrain et d'unités diverses.

Pour simplifier le déroulement des opérations on peut dire que les différents villages et hameaux de la région d'Hannut (Marilles, Orp le grand et Orp le petit, Jandrain, Jauche , Merdrop,  Crehen, Jordoigne, etc) furent autant de points d'appui fortifiés où les hommes  du 11e RDP luttèrent pied à pied pour endiguer la ruée des chars des 3e et 4e Panzerdivisionen, chars appuyés par les Stuka  qui opèrent sans aucune opposition aérienne.                                                                                                                                            
Les dragons furent soutenus par des contre-attaques des régiments de cuirassiers, opérant en général par escadrons.  
L'opiniâtreté de cette défense permit un recul limité (5 à 7 km le 12 mai, une petite quinzaine le 13) sans désorganisation de la division.
Le 14, la 3e DLM continua de reculer en ordre et se glissa à travers les unités de la 1e Armée qui eurent  le temps de mettre en place leur dispositif défensif (bataille de Gembloux du 14 au 15 mai). Le dernier char du corps de cavalerie franchit cette ligne de résistance vers 17 heures.                                                                                                                
Au sud est les attaques de soutien de la 2eDLM furent arrêtées net par les redoutables canons de 88 mm allemands.

La bataille d'Hannut, première grande bataille de char de l'Histoire, est souvent présentée comme une victoire française. Qu'en est-il vraiment ?                                                                                                                          
Le corps de cavalerie a effectivement rempli sa mission de retardement et a infligé de très lourdes pertes au XVIe Panzerkorps (environ 160 chars allemands détruits VS 105 chars français).       Mais lui-même a été salement étrillé !                                                                                                                          
Les effectifs du 11e RDP  ont fondu. il y a beaucoup de prisonniers. Une grande partie du matériel lourd a été détruit ou abandonné. Le 15 mai sur 63 chars, il n’en reste que 22, 88 mitrailleuses et fusils-mitrailleurs sur 216,  11 mortiers sur les 21 du début, idem pour les canons anti-char de 25. Chez les cuirassiers 25% des Somua et 40% des Hotchkiss ont été détruits. Au 2e Cuir il ne reste plus que 5 Somua  et 10 Hotchkiss en état de combattre le 15 mai.                                                                                                                                                      
Jamais la 3e DLM ne pourra se reconstituer en une unité pleinement opérationnelle.                                              
De plus les Allemands occupent le terrain et conservent l'initiative des opérations.  
                                                                                                                                                         
Sur le plan tactique les soldats français ont été largement à la hauteur de leurs adversaires et pour une fois le commandement a été efficace et réactif. L'absence de couverture aérienne l'a toutefois empêché d'avoir une vision en profondeur de la situation et de ce fait plusieurs opportunités  ont été manquées. La coopération indispensable entre dragons et cuirassiers a été bonne mais aurait gagnée à être structurelle et non factuelle.                                                                                                                                                                        
Les chars Hotchkiss se sont révélés totalement surclassés par les Panzer II, III et IV. Les SOMUA ont pu faire jeu égal grâce à leur blindage et à leur canon de 47mm. Leur mobilité et leurs moyens de transmission étaient néanmoins très inférieurs à ceux des chars adverses. De plus leur conception même de char d'accompagnement d'infanterie laissait beaucoup trop de tâches au chef de char, seul dans sa tourelle.                                                                                                                                                                
Enfin les groupements de combat allemands, associant des chars de modèles différents,  avait une souplesse d'action plus grande que celle des escadrons "monotypes" des Français.

Alors victoire française ou allemande ? Je dirais match nul.                                                                                    
De toute façon l'essentiel ne se passait pas à  Hannut. Le sort de la bataille de France se jouait au même moment, plus au sud, à Sedan.
La présence de la 3e DLM aurait été sans doute bien plus utile là-bas.

Le sacrifice héroïque des dragons, des cuirassiers et des autres soldats de la 3e DLM n'aura pas été vain. Il fait partie de tous ces combats acharnés (Gembloux, Stonne, Lille, etc) qui ont, in fine, permis Dunkerque et donc le refus par la Grande Bretagne d'une paix séparée avec l' Allemagne nazie.

En guise d'épilogue : En 1944, les chefs de corps des 1e et 2e régiments de cuirassiers, les  lieutenants-colonels de Vernejoul et Touzier du Vigier, purent venger leurs anciens subordonnés morts ou faits prisonniers à Hannut :                                                                                                                                  
Devenus généraux et commandant respectivement les  5e et  1e divisions blindées françaises de l'armée de la Libération, ils menèrent leurs unités victorieuses jusqu'au cœur de l'Allemagne et de l'Autriche finalement vaincues.  


Bibliographie :
-WIKIPEDIA "Bataille d'Hannut"                                                                                                                                          
- HS n°3 de "Champ de bataille, seconde guerre mondiale"                                                                                                  
-journaux de marche des 1e, 2e et 12e régiments de cuirassiers                                                                                      
-http://www.daxhelet.eu/joomla/clapsabot/bataille-de-hannut.html                                                                
-http://www.maisondusouvenir.be/premiere_bataille_de_char.php                                                                    
-http://chars-francais.net/2015/index.php                                                                                                                        
-http://warfarehistorynetwork.com/daily/wwii/the-1940-battle-of-gembloux/    (en anglais mais quelques photos superbes et peu connues)
                                                                                                                                                                                                   
Il existe un musée du corps de cavalerie à Orp le Grand. Je n'ai malheureusement pas eu l'occasion d'aller le voir.
Roundabout
Roundabout
Messages : 15155
Date d'inscription : 20/01/2014
Age : 51
Localisation : VEXIN FRANÇAIS (95)
<

Re: Bataille d'Hannut (12 au 14 mai 1940)

le Dim 23 Déc 2018 - 16:45
Un diorama, un historique et un pas à pas dans le même message, c'est Noël avant l'heure cheers Merci Marc Very Happy
Je connais ces photos ....... Wink

Le dio est génial, plein de détails (tuiles sur le sol, traces des chenilles...) et un truc que j'adore, les petites histoires au milieu de l'ensemble (le soldat qui se fait soigner, le guetteur à l'angle, le lance-patate ....), c'est un plaisir à regarder !

Seul petit bémol, j'aurai préféré que le char passe au travers du muret, pas par la porte. Mais ça c'est mon côté "sauvage" Very Happy

Félicitations Marc

____________________________________________
Des troupes ? Où voulez-vous que j'en prenne ? Voulez-vous que j'en fasse ?
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
lesarméesoubliées
lesarméesoubliées
Messages : 276
Date d'inscription : 13/08/2016
http://lesarmeesoubliees.blog4ever.com/
<

Re: Bataille d'Hannut (12 au 14 mai 1940)

le Dim 23 Déc 2018 - 17:05
Merci beaucoup pour cette superbe scène.
Je te prépare ton binome de dragon blessé (en fait c'est un duo de pilote de char somua ou AMR, la tenue est proche, il manque que les sacoches et brelage). Je peux te faire les modifications.

Les tankistes en tourelle existe chez retrokit france (j'en ai plus).

Merci , c'est un bel hommage aux dragons montés en Belgique.
lesarméesoubliées
lesarméesoubliées
Messages : 276
Date d'inscription : 13/08/2016
http://lesarmeesoubliees.blog4ever.com/
<

Re: Bataille d'Hannut (12 au 14 mai 1940)

le Dim 23 Déc 2018 - 17:09
Pour le muret, je pense qu'il est logique d'éviter de le détruire, cela peut abimer les chenilles.
Mais par contre le portail en bois aurait pu être écrasé au sol.

C'est un super dio, basé sur une superbe photo d'époque.
lesarméesoubliées
lesarméesoubliées
Messages : 276
Date d'inscription : 13/08/2016
http://lesarmeesoubliees.blog4ever.com/
<

Re: Bataille d'Hannut (12 au 14 mai 1940)

le Dim 23 Déc 2018 - 17:23
Ton travail sur les décors est très astucieux, cela rend très bien.

Si cela devait inspiré d'autres personnes, tu pouvais aussi choisir les chars hotchkiss H38 ou H39 avec canon long , le 11e RDP avait des
H38 et 39.
J'ai un super livre d'Eric Brabanson sur le sujet avec des profils et des numéros de char présents.
Tu pouvais aussi choisir les dragons portés sur camion (que j'ai produit aprés), ici tu as mis des motocyclistes (ils étaient présents et même ce sont mélangés au fur et à mesure des combats).

Je retourne me rincer les yeux tout de suite avec ton dio magnifique... cheers
pépé
pépé
Messages : 1522
Date d'inscription : 03/06/2013
Age : 51
Localisation : GWENED
<

Re: Bataille d'Hannut (12 au 14 mai 1940)

le Dim 23 Déc 2018 - 20:01

j'aime bien l'ambiance de ce dio ,beau travaille
Sapeur6583
Sapeur6583
Messages : 118
Date d'inscription : 30/10/2012
Age : 56
Localisation : VAR / FRANCE
<

Re: Bataille d'Hannut (12 au 14 mai 1940)

le Dim 23 Déc 2018 - 20:33
Comme au BAC 21/20
Borodino
Borodino
Messages : 2789
Date d'inscription : 13/05/2016
Age : 46
Localisation : Albi
https://unsoixantedouze.blogspot.fr/
<

Re: Bataille d'Hannut (12 au 14 mai 1940)

le Lun 24 Déc 2018 - 11:17
Historique très intéressant et très complète.
Le décor est impressionnant, il pas à pas parait simple et très compliqué à la fois.
Le résultat est bluffant à moindre coût.
Du grand Biffin très productif ces temps-ci.
Du bonheur pour nos yeux.

____________________________________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Mon Blog dédié au 1/72
lesarméesoubliées
lesarméesoubliées
Messages : 276
Date d'inscription : 13/08/2016
http://lesarmeesoubliees.blog4ever.com/
<

Re: Bataille d'Hannut (12 au 14 mai 1940)

le Lun 24 Déc 2018 - 13:36
Ce qui est super cool c'est le positionnement des troupes. Il y a des groupes qui se redéploient , d'autres qui font face à l'adversaire.
Et les blessés et morts (en tourelle) rendent la scène très réaliste... j'adore...
titi
titi
Messages : 6183
Date d'inscription : 27/01/2012
Age : 100
Localisation : Bretagne
<

Re: Bataille d'Hannut (12 au 14 mai 1940)

le Mar 25 Déc 2018 - 11:29
C'est chouette! Beau diorama! Very Happy

____________________________________________
The coffee tastes better when the latrines are dug downstream from the camp. U.S. Army field regulation. 1861
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
BIFFIN
BIFFIN
Messages : 1343
Date d'inscription : 18/01/2016
Age : 62
Localisation : Deuil-La Barre (95)
<

Re: Bataille d'Hannut (12 au 14 mai 1940)

le Jeu 27 Déc 2018 - 8:31
Merci à vous tous pour vos gentils commentaires.
J'ai essayé de tirer au maximum profit de la grande variété des poses du set des dragons portés. C'est remarquable, il n'y a pas deux figurines identiques, même les tireurs debout ou à genou ont chacun une posture propre. Cela avait été un plaisir de peindre ces figurines. Cela a aussi été un plaisir de les disposer en différentes scénettes dans ce diorama. D'autres combinaisons sont sans doute possibles, pour un autre scénario.
Pour le char qui passe le portail, il y avait initialement du bois écrasé sous les chenilles mais cela a dû se décoller et c'est à refaire. Il ne reste plus qu'un morceau resté accroché sur ses gonds contre le mur.
On avait discuté du franchissement du mur par ce char, en MP avec David. Cela aurait été plus spectaculaire mais je pense que le train de roulement du Somua (qui n'était pas son point fort en termes de solidité et de maniabilité) n'aurait pas apprécié.
jean valjean
jean valjean
Messages : 159
Date d'inscription : 25/02/2018
Age : 63
Localisation : val d'oise
<

Re: Bataille d'Hannut (12 au 14 mai 1940)

le Jeu 27 Déc 2018 - 8:42
Ouahhh...C'est vraiment très réussi ! Bravo !
saturnin
saturnin
Messages : 676
Date d'inscription : 12/06/2015
Age : 72
Localisation : les avignon
<

Re: Bataille d'Hannut (12 au 14 mai 1940)

le Jeu 27 Déc 2018 - 15:33
diorama très réussi ,combien d 'heures ?
FELICITATIONS ET MEILLEURS VOEUX
sergiofig
sergiofig
Messages : 765
Date d'inscription : 15/11/2014
Age : 49
Localisation : nyons
<

Re: Bataille d'Hannut (12 au 14 mai 1940)

le Jeu 27 Déc 2018 - 18:55
bravo pour ce reportage, très belle realisation du décors à moindre frais, quand au dio les figurines sont bien mises en valeur.
BIFFIN
BIFFIN
Messages : 1343
Date d'inscription : 18/01/2016
Age : 62
Localisation : Deuil-La Barre (95)
<

Re: Bataille d'Hannut (12 au 14 mai 1940)

le Jeu 27 Déc 2018 - 19:40
Merci à vous trois.
Combien d'heures ? Pile poil la question à laquelle je ne peux répondre.
Contrairement à certains d'entre vous, je pense par exemple à Maître Borodino,  je peints mes figurines de façon très irrégulière, selon ma disponibilité et les séances peuvent durer de 10 mn (entre avoir mis la table et commencé le repas) à toute une après midi.
En plus je peints lentement, à l'huile ce qui suppose de longs temps de séchage et je me donne du temps pour imaginer  un projet et réunir de la documentation. Pour ce diorama j'ai commencé par les dragons, publiés en mai 2017 (!), sans idée préconçue. Puis je suis tombé sur certaines photos du hors-série consacré à la bataille d'Hannut et les choses ont commencé à se mettre en place.
Mais j'ai fait pas mal d'autres figurines entre temps.
Ma réponse sera donc :"Un certain nombre d'heures"  Very Happy  (et quant on aime on ne compte pas, c'est bien connu !).
Contenu sponsorisé
<

Re: Bataille d'Hannut (12 au 14 mai 1940)

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum