Aller en bas
titi
titi
Messages : 6324
Date d'inscription : 27/01/2012
Age : 100
Localisation : Bretagne
<

Tirailleurs algériens 1914 (1/72) Empty Tirailleurs algériens 1914 (1/72)

le Sam 7 Juin 2014 - 18:16
Un mélange de figurines Emhar et Hät de zouaves devenus tirailleurs algériens pour la bonne cause.  Very Happy  Question peinture je n'ai pas le rendu de Pépé malheureusement... Il faudra peut-être que je passe à l'acrylique un jour...  Very Happy 

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Reste à faire les prussiens et j'attaquerai le diorama...

____________________________________________
The coffee tastes better when the latrines are dug downstream from the camp. U.S. Army field regulation. 1861
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Anonymous
Invité
Invité
<

Tirailleurs algériens 1914 (1/72) Empty Re: Tirailleurs algériens 1914 (1/72)

le Sam 7 Juin 2014 - 19:07
Bonne idée  Wink 
Anonymous
Invité
Invité
<

Tirailleurs algériens 1914 (1/72) Empty Re: Tirailleurs algériens 1914 (1/72)

le Sam 7 Juin 2014 - 21:04
Titi, c'est déjà très bien. Et pour un dio ça vaêtre parfait !
Anonymous
Invité
Invité
<

Tirailleurs algériens 1914 (1/72) Empty Re: Tirailleurs algériens 1914 (1/72)

le Sam 7 Juin 2014 - 23:44
hulk a écrit:Titi, c'est déjà très bien. Et pour un dio ça va être parfait !

Je dirai même farpaitement parfait    scratch  mais ont-ils eu un rôle dans les combats de 1870  .La réponse est ici mon Titi  

Campagnes du Second Empire

Guerre de Crimée (1853-1856)

En 1854 un régiment provisoire à deux bataillons de neuf compagnies est formé. C'est lors du siège de Sébastopol que les tirailleurs gagnent leur surnom de Turcos. Au cours de la campagne, le régiment s'illustre à de nombreuses reprises. Il est cité une première fois le 19 mars 1855 à l'ordre de l'armée d'Orient : « dans la nuit du 14 au 15 mars, trois compagnies [de tirailleurs] se sont jetées sur une masse d'infanterie russe, l'ont mise en déroute et refoulée dans la place »8. Le 7 juin 1855, les alliés s’emparent du Mamelon-Vert, un ouvrage fortifié qui couvre Malakoff à l’est. Au cours de cet assaut, le régiment de Tirailleurs algériens perd 28 officiers et 398 hommes tués ou blessés et est cité une nouvelle fois dans l'ordre général du commandant en chef de l'armée d'Orient « pour la part active qu'il a prise à l'enlèvement de vive force des redoutes russes en avant de Sébastopol. »9. Le 7 septembre 1855, le général Mac Mahon attaque le fort de Malakoff, clé de la défense russe. Le lendemain, les Russes abandonnent la position après y avoir mis le feu. La tour Malakoff tombe aux mains des Français et des Anglais. Par cette victoire, Mac Mahon passe à la postérité. C'est à ce moment qu'il prononce son fameux « J’y suis ! J’y reste ». Ces combats coutent à nouveau aux tirailleurs 14 officiers et 250 hommes. Lors de cette bataille, le sergent Mohamed Ould el Hadj Kadour, qui perd ses deux bras, devient le premier tirailleur à être décoré de la Légion d'honneur10.

Sur 2 800 tirailleurs envoyés en Crimée plus de 900 sont tués ou blessés.
Campagne d'Italie (1859)

Comme pour la campagne de Crimée, l'armée d'Afrique fut appelée à fournir un contingent pour la campagne d'Italie. Chacun des trois régiments de Tirailleurs algériens dut fournir un bataillon de 1 100 soldats afin de créer un régiment provisoire de Tirailleurs algériens, composé de trois bataillons à six compagnies chacun. Le commandement en est donné au colonel Laure 11, du 2e régiment de Tirailleurs algériens12. Ce régiment s'illustre particulièrement lors des batailles de Magenta et Solférino. Henri Dunant écrira : « À l'attaque du mont Fontana les tirailleurs algériens sont décimés, leurs colonels Laure et Herment sont tués, leurs officiers succombent en grand nombre, ce qui redouble leur fureur : ils s'excitent à venger leur mort et se précipitent, avec la rage de l'Africain, sur leurs ennemis qu'ils massacrent avec frénésie sans trêve ni relâche et comme des tigres altérés de sang »13. Dans l'historique du 3e Tirailleurs, on peut lire : « Dans cette rude journée, ou la bravoure fit autant plus que la science militaire, les tirailleurs provoquèrent l'admiration de toute l'armée en se montrant non seulement l'incomparable troupe de choc qu'ils avaient toujours été, mais encore d'opiniâtres défenseurs du terrain conquis, d'infatigables combattants toujours prêts à recommencer la lutte, en un mot, faisant preuve des plus précieuses qualités qui distinguent une troupe d'élite, aussi bien dans la défense que dans l'attaque »14.

En deux mois, le régiment a eu 44 officiers et 587 hommes tués ou blessés15.
Expédition du Mexique (1862-1867)

Au Mexique, de 1862 à 1867, les tirailleurs s'illustrent à nouveau, notamment lors de la bataille de San Lorenzo en 1863, ou les tirailleurs prennent deux drapeaux ennemis16,17. À la suite de leurs exploits militaires, un bataillon sera désigné pour monter la garde au palais des Tuileries à Paris10.

Guerre de 1870-71
Le 3e RTA à Wœrth en 1870.

Durant la guerre de 1870-71, les trois régiments de tirailleurs (environ 9 000 hommes) sont envoyés en France où ils combattent lors des batailles de Wissembourg et Frœschwiller-Wœrth. Lors du combat de Wissembourg, le 1er Tirailleurs lutte toute une journée, avec un bataillon du 74e de ligne, contre plus de 15 bataillons bavarois et prussiens. 2 800 soldat français sont opposés à plus de 11 000 ennemis18. Les régiments sont décimés et après Frœschwiller, le 2e Tirailleurs ne comptent plus que 450 hommes valides sur 3 00010. Après la défaite de Sedan du 2 septembre 1870, un régiment de tirailleurs combat dans l'Armée de la Loire puis avec le général Bourbaki en Franche-Comté en janvier 1871. Leurs pertes sont estimées à 5 000 tués19.

La Marche des Tirailleurs ou Chant des Turcos relate l'exploit du 2e Régiment de Tirailleurs Algériens à Froeschwiller le 6 août 1870. Les Tirailleurs chargèrent les canons prussiens et furent anéanti à 90%.

En 1870-1871 certains de ces Tirailleurs Algériens ou Turcos furent tués par les Versaillais comme Kaddour, ’le turco de la commune » d’Alphonse Daudet (Contes du lundi), d’autres en participant à la répression française de la révolte kabyle. Le plus grand nombre fut tué par les Prussiens, comme le Turco de Chanteau, héros en l’honneur duquel deux monuments existent dans cette commune du Loiret20. A quelques kilomètres, des dizaines de Tirailleurs Algériens, héros de la deuxième guerre mondiale, sont inhumés à Fleury-les-Aubrais.

Tiré de wikipédia
http://fr.wikipedia.org/wiki/Tirailleurs_alg%C3%A9riens

 Tirailleurs algériens 1914 (1/72) 5766927
titi
titi
Messages : 6324
Date d'inscription : 27/01/2012
Age : 100
Localisation : Bretagne
<

Tirailleurs algériens 1914 (1/72) Empty Re: Tirailleurs algériens 1914 (1/72)

le Dim 8 Juin 2014 - 0:05
Merci pour tes infos Nulli, mais je vise plutôt la campagne de l'été 1914 pour ce dio!  Very Happy  Mais c'est très intéressant!  Very Happy 

____________________________________________
The coffee tastes better when the latrines are dug downstream from the camp. U.S. Army field regulation. 1861
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
pépé
pépé
Messages : 1539
Date d'inscription : 03/06/2013
Age : 51
Localisation : GWENED
<

Tirailleurs algériens 1914 (1/72) Empty Re: Tirailleurs algériens 1914 (1/72)

le Dim 8 Juin 2014 - 13:39
Tirailleurs algériens 1914 (1/72) 3227710665 ...ouai Titi ça me fait pensé a un dio qui est en attente depuit pas mal de temps " bataille de la Marne" le truc c'est comme je peint des fig pour les autres j'ai plus trop le temps pour ce dio qui compte une bonne soixantaine de fig ...et du fait quand je ne peint plus pour les autres je prefere monter des kit plutot que de peindre mes fig ...ça me soule...en tout cas je vais suivre ça de prés
Anonymous
Invité
Invité
<

Tirailleurs algériens 1914 (1/72) Empty Re: Tirailleurs algériens 1914 (1/72)

le Dim 8 Juin 2014 - 19:49
J'apprends un truc, car je ne pensais pas que les tirailleurs algériens avaient encore cette tenue en 1914. Il est vrai que l'armée française dans son ensemble avait encore le pantalon rouge garance du second empire. Tirailleurs algériens 1914 (1/72) 2024858757


Dernière édition par Bald le Dim 8 Juin 2014 - 20:14, édité 1 fois
titi
titi
Messages : 6324
Date d'inscription : 27/01/2012
Age : 100
Localisation : Bretagne
<

Tirailleurs algériens 1914 (1/72) Empty Re: Tirailleurs algériens 1914 (1/72)

le Dim 8 Juin 2014 - 20:13
Au moins ça avait de la gueule!  Very Happy Very Happy 

____________________________________________
The coffee tastes better when the latrines are dug downstream from the camp. U.S. Army field regulation. 1861
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Anonymous
Invité
Invité
<

Tirailleurs algériens 1914 (1/72) Empty Re: Tirailleurs algériens 1914 (1/72)

le Dim 8 Juin 2014 - 20:15
Oui, même de loin malheureusement
Contenu sponsorisé
<

Tirailleurs algériens 1914 (1/72) Empty Re: Tirailleurs algériens 1914 (1/72)

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum